AccueilFAQRechercherPartenairesS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fayotage intensif

Aller en bas 
AuteurMessage
Camille Ecil
Orgueil

Orgueil
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 28
Localisation : Au premier rang.
Métier ou année d'étude : 1ere année
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Fayotage intensif   Sam 18 Avr - 12:33

[13 novembre, 17h45]

Camille marchait d'en pas fier et enthousiaste vers le bureau du comptable de l'école. Elle avait enfin trouvé ce qu'elle cherchait depuis des semaines : une bonne raison d'aller fayoter auprès d'un prof, directement dans son bureau.

Bon, on aurait pu penser que cela ne serait pas si difficile, mais en fait... Le Val était une école si étrange que l'on pouvait penser agir dans le bon sens, et en fait, pas du tout. Elle s'était fait avoir quelque fois, et il lui serait maintenant très compliqué de regagner un peu d'estime de la part de Monsieur Dièsinam, par exemple. Elle le détestait. Lui et tout ce qu'il représentait...

Enfin, ce n'était pas le moment de penser à ça. Là, il n'y avait aucune raison que ça ne marche pas. Tout du moins, dans l'esprit de la jeune fille, car bien sûr au Val il fallait s'attendre à tout mais il faut croire que des bribes... d'innocence ? survivait chez certains. Plus pour longtemps, vous diront les autres.

La voici enfin au bout de ces foutues marches. Elle s’arête un instant, histoire de réajuster ses barrettes, d’enlever les trois grains de poussières ayant osés se poser sur son uniforme et de parfaire son sourire hypocrite. Bien, on y est donc. Reste un grand couloir à franchir et elle se tient devant une… porte. Certes pas des plus banales, mais que peut-on attendre d’autre de la part du responsable de l’avarice ? La jeune orgueilleuse quant à elle trouve ça un peu écœurant et limite ridicule, mais n’en laisse bien sûr rien paraître. Non, au contraire, son visage reflète maintenant vaguement l’émerveillement et l’envie. Des fois qu’on puisse la voir, autant qu’elle joue le jeu du prof…

Bon et maintenant, toquer… Ha non, il y a apparemment une sonnette ! Sonner, toquer ?… Allez, sonnons. Retenant son souffle, Camille poussa le petit bouton de la sonnette. Et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gpeur2paalleenetoile.site.voila.fr/
Salluste Mammon
Avarice ~ Professeur

Avarice ~ Professeur
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 31
Localisation : Sur/sous un tas d'or
Métier ou année d'étude : Professeur responsable des élèves de l'Avarice - Comptable
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Fayotage intensif   Dim 19 Avr - 13:23

De l’autre côté de la porte, assis à son imposant bureau, le fantasque Salluste Mammon faisait et refaisait les comptes de l’école en espérant y dénicher une petite fraude de la part de ses confrères ou encore mieux, d’un des élèves, qu’il pourrait alors punir à sa guise en lui extorquant sans pitié liasses de billets. Ses lunettes dorées sur le bout de son nez semblaient cacher un regard plein de convoitise, alors que sur son écran incrusté dans le bureau, une suite improbable de chiffres vertigineux défilait à une vitesse qui aurait donné le tournis à n’importe qui… N’importe qui sauf Salluste, bien entendu. Sa mémoire eidétique lui permettait instantanément d’associer un fait, une personne ou une dépense à chacun de ces nombres épars que nul n’aurait su comprendre…

Après cette tâche agréable pour lui, il s’était prévu une fin de journée relaxante et idéale : un petit tour dans son coffre fort personnel pour vérifier méticuleusement, pièce par pièce, l’étendue des richesses de l’école qu’il venait de calculer informatiquement. Il appréciait tant ce contact direct avec l’argent, le métal doré de toutes ces pièces de monnaie, qu’il ne se lassait pas de les compter et recompter sans cesse, sa passion la plus vive…

Mais visiblement, les astres avaient décidé de ne pas lui octroyer cette sympathique soirée… Alors qu’il finissait une ligne chiffrée, le tintement métallique de sa sonnette particulière retentit dans ses oreilles. D’un coup d’œil, il scruta son écran de surveillance et aperçut une petite élève qu’il reconnut de suite : Camille Ecil. Aussitôt, toutes les données représentant cette petite revinrent à l’esprit du professeur de l’Avarice, qui fit un rictus un peu écœuré en se rappelant l’identité de son pouvoir. Que pouvait-elle bien faire là à une telle heure ? Il plissa son regard vers la porte en verre et argent et déclencha l’ouverture de celle-ci d’un bref mouvement vers le bouton situé sous son bureau. Il attendit que le mécanisme tintant fasse son travail, et s’installa confortablement dans son large fauteuil.

Il croisa les mains sur son bureau d’un air sérieux et discipliné, qui contrastait avec son apparence d’original, avec ses cheveux rouges et ses habits cyan, et toisa l’arrivante alors qu’elle passait dans le détecteur de métal…


- Mademoiselle Ecil, que me vaut l’honneur de votre visite ?

Son ton n’avait rien d’aimable, il était plutôt sec… La petite avait intérêt à avoir un bon motif, parce Salluste n’aimait pas perdre son temps… Comme tout le monde le sait, le temps, c’est de l’argent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Ecil
Orgueil

Orgueil
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 28
Localisation : Au premier rang.
Métier ou année d'étude : 1ere année
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Fayotage intensif   Ven 24 Avr - 15:35

Un peu impressionnée maintenant, Camille avança néanmoins avec un grand sourire et un pas presque conquérant vers le bureau du professeur. Bon, visiblement, ce ne serait pas si facile… Tant pis, autant se lancer maintenant !

« Bonjour Monsieur, et excusez moi de vous déranger… »

Elle prit une inspiration un peu trop longue pour paraître détendue, mais sa voix restait tout de même claire et assurée.

« Seulement, j’ai remarqué quelques petits problèmes et je me suis dit qu’en tant que comptable, cela vous intéresserait sûrement. Enfin, j’ai vu plusieurs vols ou détérioration de l’école, et je trouve vraiment cela dommage. A force, ça pourrait nuire à notre éducation et… »

Elle s’arrêta. Elle aurait voulu justifier plus avant le fait qu’elle ne soit pas là uniquement pour dénoncer ses camarades mais vu la tête du prof, mieux valait faire court.

« Je veux dire, j’ai repéré plusieurs élèves qui pillent régulièrement la cuisine, aussi bien pour la nourriture que pour de la vaisselle. Il y a même une élève de l’orgueil, Stéphanie Machin, qui a pris une bouilloire pour le dortoir, et je crois bien que d’autres ont fait de même. Du coup, derrière, ça fait dépenser les sous de l’école et je crois que cet argent serait certainement mieux dépensé que pour le seul confort de quelques élèves. En ce moment, il y a aussi un espèce de concours dans mon dortoir, et tout le monde n’arrête pas de prendre des craies dans les salles pour aller écrire sur les murs de la tour. Aussi Jean Bidule a utilisé les draps qu’on nous a généreusement fourni pour faire son costume d’Halloween. Des élèves de la colère, des quatrième année, je ne connais pas leur noms, ont abîmé des livres de la bibliothèque. »

Elle hésita un instant. Il lui fallait maintenant évoquer le principal motif pour lequel elle était venue jusqu’ici, à cause de son contrat passé avec Valentin. Seulement, pour le coup, elle n’était pas du tout sure de ce qu’elle allait avancer. Elle espérait ne pas trop le laisser paraître.

« Et surtout, il y a une élève… Liz quelque chose il me semble… Elle aurait volé plusieurs livres de la bibliothèque. Et, si c’est le cas, cela nuit clairement à nos études... »

Elle regardait maintenant le prof directement, avec un petit sourire, attendant son verdict. Après coup, les faits qu’elle venait rapporter semblait bien maigres, aucun vol de grande ampleur. Mais aussi, pour une première année ce n’était pas du tout évident d’aller fouiner partout sans se prendre de coup, et surtout d’en savoir plus que le professeur de l’avarice là-dessus…

[HJ : C'est bon pour tenir compte du sujet des douches ? Et pour parler de Liz alors que c'est pas un perso actif pour le moment ? Les noms bidons pour des persos non joués, ca va ? Bref, dis moi ce qu'il faut que je modifie... ]


Dernière édition par Camille Ecil le Jeu 4 Mar - 5:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gpeur2paalleenetoile.site.voila.fr/
Salluste Mammon
Avarice ~ Professeur

Avarice ~ Professeur
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 31
Localisation : Sur/sous un tas d'or
Métier ou année d'étude : Professeur responsable des élèves de l'Avarice - Comptable
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Fayotage intensif   Ven 24 Avr - 23:41

La petite Camille ne montra aucun complexe suite au ton sec de son professeur et avança fièrement jusqu’à son luxueux bureau, derrière lequel il était toujours assis, scrutant de ses yeux d’or la demoiselle de l’orgueil. Dès la première réplique, elle lui hérissa quelque peu le poil, bien que sa chevelure rouge eut difficile d’être plus hérissée. Mais il l’écouta tout de même jusqu’au bout de son discours, gardant pour la réplique sa remontrance…

Son air ne changea pas d’un trait à l’écoute de la liste de méfaits provoqués par les scandaleux imbéciles de cette école. Ces mioches mal éduqués ne savaient pas respecter les choses matérielles, et étaient sans doute trop lâches pour s’en prendre à autre chose que des objets inoffensifs, mais couteux ! Il détestait ces crimes de lèse-majesté qui voyaient fondre les comptes bien remplis de l’école du Mal… à vrai dire, ça ne les faisait pas fondre de beaucoup, mais pour Salluste, un peu c’était déjà trop ! Bien entendu, depuis l’ouverture de l’école, il avait fait instaurer une clause nouvelle pour l’augmentation du minerval en prétextant le coût du matériel scolaire, la qualité des professeurs référents et le luxe du cadre. Tout était embelli, sans aucun doute, mais il n’y a pas de gêne, là où on peut se faire de l’argent.

Quoi qu’il en soit, Camille Ecil n’apprit pas grand-chose à son discours dénonciateur, mis à part peut-être les noms de quelques coupables qu’il pourrait dès lors taxer en séquestrant l’argent de poche envoyé par leurs parents et en les forçant à une peine de travail gratuit pour son propre compte… Les noms, Machin et Bidule, se fixèrent intensément dans sa mémoire sans faille, et il saurait leur faire payer le moment venu… Un sourire sadique apparut à cet instant sur ses lèvres fines et closes, mais il continua à écouter Camille, imperturbable dans son attitude… Quoi que, ses doigts furetaient tout de même nerveusement sur son bureau, jouant maniaquement et habilement avec une ancienne pièce de monnaie fétiche, porte-bonheur de l’Avarice…

Mais ces mêmes doigts se figèrent lorsque Camille évoqua le nom de Liz de manière négative. Liz Mc Leabhar, une élève de l’avarice, une de SES élèves… La petite piqueuse de livres lui appartenait de droit, et Camille tentait de s’attaquer à SA propriété… Dangereux jeu qu’elle tentait là en l’accusant de la sorte. Il n’avait cure du bon déroulement des études des mômes malhonnêtes. Il les détestait, de toute manière… Liz s’en prenait au livre, certes, mais ne les préservait-elle pas ainsi de la menace des autres colériques destructeurs en agissant de la sorte ? En quelque sorte, elle faisait faire quelques économies à l’Ecole, puisque ses larcins seraient découverts de toute manière…

Quand la petite termina son pamphlet dénonciateur, Salluste laissa le calme retomber dans la pièce et abaissa ses lunettes d’or sur le bout de son nez pour observer Camille avec ses yeux d’or, arborant un air sévère et fermé.


- Mademoiselle Ecil… Mademoiselle Ecil… Tout d’abord, pour respecter les normes de politesse due à un égard professoral, il est préférable de dire « Veuillez m’excuser » que « excusez-moi », car le second utilise un impératif assez malvenu dans une formule de politesse.

Et non, il n’avait toujours pas oublié les premières paroles de Camille. Il n’oubliait jamais rien, après tout… Il poursuivit tout de même, toujours aussi fermé.

- Je vous suis gré de ces dénonciations fort utiles au rendement financier de l’Ecole du Val… et heu… hum… utiles à votre éducation, cela va de soi. Soyez assurée que Stéphanie Machin, Jean Bidule et les membres de la colère seront punis comme il se doit. Je prendrai également des mesures draconiennes quant à la possession illicite de craies par les étudiants.

Jusque là, rien de bien méchant. Tout s’annonçait bien pour Camille, jusqu’à ce que Salluste ôte complètement ses lunettes dorées pour les déposer sur son bureau à l’aide de sa main gantée.

- Par contre, vos dénonciations concernant la petite Liz Mc Leabhar semblent bien hasardeuses. Qu’est-ce qui vous fait dire qu’elle est la cause de tels méfaits ? Et qui vous dit qu’il s’agit là de vol et non d’emprunts pour mettre à l’abri ces ouvrages habituellement pillés par les élèves de la colère ? Que répondez-vous donc à ça ? Quelles sont vos preuves ? Qu’est-ce qui vous fait dire ça sur elle ? Hm ?

Salluste saurait pertinemment faire attention à ce que chacune de ses questions trouve une réponse dans la petite bouche de Camille. Elle s’était attaquée à un bout de l’avarice, et donc à l’avarice tout entière… Elle devait se rendre compte de son erreur et se rétracter au plus vite… SES élèves n’étaient responsables d’aucun méfait punissable par la loi de cette école, et ce tant qu’il maintiendrait son instance à la tête de cette section…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Ecil
Orgueil

Orgueil
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 28
Localisation : Au premier rang.
Métier ou année d'étude : 1ere année
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Fayotage intensif   Dim 28 Fév - 1:14

La fayotte baissa la tête à la remarque du professeur sur la façon de s'excuser mais ne se démonta pas pour autant. Ceci dit, elle se dit qu'il fallait qu'elle s'en souvienne pour la suite, après tout, savoir être parfaitement polie pouvait avoir pas mal d'avantages. Surtout que la suite aller plutôt en son sens. Oui, elle avait bien fait de venir... Ca ferait au moins souffrir cette Stéphanie Machin qui avait osé la rabasser en public. elle n'avait pas encore remrqué qu'elle avait faché le responsable de l'Avarice...

Aussi, elle fut surprise par la phrase suivante. Bon, d'accord, ce n'était finalement pas un bon plan. Mais pas un bon plan du tout du tout... Elel aurait dû mieux se renseigner. Elle avait été stupide. Il fallairt qu'elle se rattrape. Tout de suite.

Oui mais Valentin... Elle avait peur de lui. Est-ce qu'elle trouverait un autre moyen ?... En même temps le professeur était effrayant aussi. Et puis, c'était un professeur. Il avait du pouvoir et il rendait des comptes sur elle. Finalement, c'était sans aucun doute le meilleur camp à choisir. Alors autant commencer par lui montrer tout de suite qu'elle était docile et attentive.


"Veuillez m'excuser, Monsieur. Je me suis certainement emportée. C'est qu'il me semblait avoir entendu dire... Mais, ce ne sont certainement que des rumeurs, et vous en savez sans aucun doute bien plus que moi."

Bon, pour le moment, elle se contentait de passer pour une idiote. Mieux valait vite changer pour aller vers la flatterie.

"Mais vous avez raison, Monsieur, si jamais c'était effectivement le cas, c'est sur que ça empecherait de les dégrader. Je n'y avais pas pensé. Vous avez un esprit si pragmatique ! Je suis heureuse de pouvoir bénéficier de vos conseils, on voit tout de suite qu'ils sont plus que fondés"

La jeune fille ne pensait pas un instant en faire trop, bien sûr. Il faut dire aussi qu'elle avait un certain don pour y mettre un ton réellement empli de dévotion sans paraitre ironique. Au contraire, elle se demandait plutot si c'était suffisant pour effacer ses paroles précédantes. Elle regardait le professeur la tête légèrement courbée, dans un air de sincère repentance, attendant son verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gpeur2paalleenetoile.site.voila.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fayotage intensif   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fayotage intensif
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gestion du personnel minier en zone de creusement intensif
» Karlsson et Zajac a un camp d'entrainement intensif .
» Entrainement intensif aux katanas (Alzea)
» [Examen] Cours de cuisine intensif !
» Un cours intensif [PV Aelycia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Val des Ombres :: L'Ecole du Flux :: Tour Ouest :: Appartements de Salluste Mammon-
Sauter vers: