AccueilFAQRechercherPartenairesS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Eva Eden ~ Professeur

Aller en bas 
AuteurMessage
Eva Eden
Luxure ~ Professeur

Luxure ~ Professeur
Eva Eden

Nombre de messages : 804
Age : 31
Localisation : Dans un coin sombre de l'infirmerie... ou des douches communes !
Métier ou année d'étude : Professeur - Responsable de la Luxure
Date d'inscription : 04/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyDim 6 Jan - 22:10

Nom : Eden

Prénom : Eva

Age : 29 ans

Famille :

- Marc Eden : Père d’Eva. Epoux et père parfait sous tout rapport, jusqu’à ce que sa femme découvre le véritable visage de son mari, trafiquant d’armes, de drogues, et même à ses heures perdues, de jeunes filles immigrées ou d’enfants clandestins. Grâce – ou à cause, selon le point de vue – au témoignage et aux preuves apportés par sa femme, il fut condamné et emprisonné.

Lisbeth Eden : Mère d’Eva. La chasteté, la pureté et le bien personnifié. Elle est très certainement la honte de la vie de sa fille. Parfaite petite bourgeoise enfermée dans ses habitudes, dans sa bible, et dans ses mœurs qu’elle jugeait inviolables. Jusqu’à ce que sa fille et son mari les violent, les uns après les autres, comme on souffle la flamme d’une bougie. Portée disparue depuis quelques années. L’hypothèse d’un accident reste encore la moins probable…

Duncan Eden : Cousin d’Eva, du côté paternel. Outre le fait qu’ils soient du même âge, et aient été élevés presque ensemble, Eva étant fille unique, il mérite d’être cité surtout en raison de la maison close dont il est le grand propriétaire, et pour l’aide et l’influence qu’il apporte considérablement à sa très chère cousine.


Description Physique :

L’eau tombait, brûlante, sur ses épaules, ondulant sur les courbes de son corps, comme des rigoles sinueuses, des ruisseaux hypnotiques s’écoulant jusqu’à ses pieds. Elle avança une main, et d’un geste, fit stopper en une simple seconde l’averse chaude et agréable qui se déversait sur elle. Eva poussa la porte vitrée de sa douche, et en sortit d’une démarche aérienne. Dans son dos s’étalait un tatouage d’un noir profond, démarrant au creux de ses reins, et perdant peu à peu de l’altitude, pour dériver paresseusement, jusqu’à souligner un endroit de son anatomie situé légèrement plus au sud, et rendu par là même plus intéressant qu’il ne l’était au départ. Rien que par ses lignes fines, boucles et cercles qui ne représentaient rien de précis…

L’eau, tiède à présent, faisait briller d’une lueur irréelle et sensuelle sa peau vaguement bronzée, et glissait dans son dos, le long de ses hanches, et sur ses jambes longues et élancées, épousant les formes d’un corps féminin qui n’avait rien à envier à personne. Prometteur, engageant, hypnotique par ses mouvements suaves…

Eva tendit une main et se saisit de la première serviette venue… Aussitôt, le tatouage obnubilant, tout comme les courbes accueillantes de ses hanches disparurent momentanément. Elle secoua la tête, et passa une main dans ses cheveux, dans l’espoir de les démêler un peu… Ils étaient sombres. Peut-être même aussi sombres que le noir intense qui dessinait des courbes sur ses reins… Mais pas tout à fait… Selon les mouvements de son visage, on pouvait entre apercevoir par moment un éclat vague, un reflet violet sombre…
Les mèches de sa chevelure retombèrent gracieusement sur ses épaules, ni trop longues, ni trop courtes. Elles lui arrivaient au niveau des omoplates, et mouillaient à peine, du bout de leurs pointes, la serviette qu’Eva avait attachée autour de son corps.

Elle s’approcha du miroir, et entreprit, avec la paume de sa main, de chasser la buée que la vapeur, au contact du verre glacé, avait fait naître. Au bout de quelques secondes, son reflet lui apparut, tout aussi nu qu’elle. Indéniablement, elle était belle. Son double l’observait de ses grands yeux en amande, aussi verts que ses cheveux étaient sombres. Deux pierres précieuses. Deux émeraudes, luisant de sensualité, et d’une autre sensation, plus vague… Comme une arrière-pensée, constamment malsaine, qu’un battement de cil fit disparaître un instant.

Eva se dévisagea longuement, glissant ses doigts le long de son propre cou, jusqu’à frôler les prémices d’une poitrine agréable sous tout point de vue. Une goutte d’eau, plus téméraire que les autres, s’aventura jusqu’à glisser le long de ses lèvres. Elle la rattrapa du bout de sa langue, ferma les yeux, et sourit d’une manière à la fois irrésistible, et purement inquiétante. Un petit peu sadique, peut-être…

Sans rien de plus qu’une serviette d’une taille quelque peu réduite, la silhouette fine et élancée d’Eva se glissa hors de la pièce…


Caractère :

Impudique…
C’était une très mauvaise idée… Oui, certes. Une très mauvaise idée de se balader non loin des appartements d’Eva Eden, à l’heure fatidique où elle a l’habitude de prendre sa douche. Ce jeune homme-là le saura, pour une éventuelle prochaine fois… En attendant, il manqua de peu de s’étouffer avec son chewing-gum, lorsqu’il vit arriver au devant de lui, déambulant nonchalamment dans les couloirs, la professeur de la Luxure, dans le plus simple appareil, avec pour seul parure à masquer sa vertu, une vague serviette de bain que l’on avait grand peine à remarquer.
Les joues de la malheureuse victime s’empourprèrent, jusqu’à ce que son visage vire à un rouge très très inquiétant. Toussant, crachotant, il se tapa la poitrine dans l’espoir de déloger un chewing-gum traître. Tout en luttant violemment pour fermer les yeux. Surtout, fermer les yeux.

Hélas pour lui, son prédateur venait droit dans sa direction… Jusqu’à le toucher. Le visage d’Eva se fit inquisiteur, tandis qu’elle tendait une main encore humide, pour tapoter consciencieusement le dos de celui qui s’étouffait devant elle.

- Et bien mon chou, qu’est-ce qu’il t’arrive ? Tu ne te sens pas dans ton assiette ?
Vrai ou fausse sollicitude ? Hum… Ce sera à l’appréciation de chacun.
N’obtenant aucune autre réponse qu’une toux tenace de la part du malheureux, Eva arqua un sourcil perplexe, puis… retira tout bonnement la seule chose qui lui tenait lieu de vêtement, pour tamponner délicatement le front du jeune homme avec sa serviette humide et tiède.

- Me fais pas un malaise, hein, je saurais pas comment te ranimer, ça serait dommage pour toi.
Le malaise, il n’en était sans doute pas loin, à ce rythme-là. Le chewing-gum avait été brusquement avalé au moment où des monts et merveilles s’étaient dévoilés aux yeux de l’agonisant.
- Tiens, je te la laisse. Et fais-moi plaisir, meurs pas dans mes quartiers, c’est mauvais pour la réputation… Quoique…
Eva lui fit un clin d’œil enjôleur, puis enroula la serviette autour du cou de sa victime, avant de s’éloigner d’une démarche naturelle, dans le plus simple et le plus magnifique appareil. Comme si tout avait été parfaitement normal…

Impulsive et passionnée…
Habillée, oui, elle l’était cette fois-ci… Mais elle ne l’était jamais bien longtemps, et c’était toujours pour une bonne raison. Une excellente raison, de son point de vue. Une autre victime allait-elle faire les frais de l’indomptable professeur ?… Vu la lueur qui brillait dans les yeux d’Eva, cette victime-là n’aurait peut-être pas grand chose à plaindre…
Trois coups secs, qu’elle frappa à une porte, un fin sourire imprévisible au coin des lèvres. Il ne fallut que quelques secondes pour qu’on lui ouvre… A peine avait-on ouvert, d’ailleurs, que l’individu en question se sentit attiré à l’extérieur, un peu brutalement peut-être, par une main ferme qui empoigna sa chemise, et le fit se baisser, jusqu’à l’embrasser fougueusement. Eva n’avait pas besoin d’explication. Elle n’en fournissait jamais.
Au gré de passions subites, elle était soudainement là, et elle vous embrassait. Autant dire que, dès la surprise passée, l’heureux élu avait rarement une tendance à protester. L’issu était presque toujours la même…

Mlle Eden piégeait sa victime contre le mur, l’étouffait d’une passion inexplicable, mais ô combien délectable, puis, prise d’une impulsion désormais partagée par son partenaire de l’instant, elle le poussait tout bonnement à l’intérieur, et la porte claquait derrière eux.

Sensuelle, charmeuse… Irrésistible ?

- Vous m’avez convoqué, Madame ?
- Mademoiselle… Mademoiselle…
Les yeux verts, profonds et hypnotiques de Mademoiselle la professeur se posèrent sur l’élève de dernière année, intimidé, qui s’était avancé jusqu’à son bureau, yeux baissés… Pour éviter, sans doute, de perdre pied.
Eva s’était installée d’une manière qu’on pouvait aisément qualifier de stratégique. S’asseoir sur le siège de son bureau n’avait aucun intérêt. En revanche, s’asseoir sur son bureau, ça, c’était nettement plus pratique. Et croiser élégamment les jambes, quand on portait une jupe qui avait bien du mal à descendre jusqu’à mi-cuisse… ça, ce n’était même plus de la stratégie.
Et pourtant, dans son attitude, et dans cette façon de se tenir et de réagir, on ne sentait pas non plus de la provocation. Ni provocation, ni vulgarité, au contraire… Par on ne savait quel artifice, Eva savait avoir l’air courtoise et élégante, même dans une position telle que celle-ci, où la première question qui viendrait à l’esprit serait la fameuse : porte-t-elle une culotte ou non ?
Vu les joue rougies du convoqué, c’était certainement ce qui venait de lui passer par l’esprit. Un point pour Mlle Eden.

Mlle Eden, qui se laissa glisser sensuellement de son bureau, pour s’approcher lentement de son élève, et se mettre à lui tourner sensiblement autour, comme un rapace autour de sa proie. Pourtant, elle n’effrayait pas… elle envoûtait. Sa main se déposa à plusieurs reprises sur l’épaule du jeune homme, délicate, et sa voix avait un accent chaud qui brisait la vague concentration qui restait encore. Un accent qui incitait à la rêverie… Rêverie qu’elle dirigeait, en soufflant à son oreille :

- Oui, je vous ai fait venir… Parce que je m’inquiète pour vous… Vos résultats.. sont en baisse, voyez-vous… Je voudrais pouvoir trouver un moyen… de remédier à cela…
Ben voyons…

Curieuse…
Heure de pointe, dans les couloirs de la Luxure, juste avant l’heure du dîner…
Eva sortit de ses appartements. Jusqu’ici, tout allait bien… Son regard de pierre précieuse intercepta un étrange échange entre deux de ses élèves. Le garçon chuchotait quelque chose à l’oreille de la fille, avec un vague sourire. Mlle Eden fronça les sourcils.. Eh quoi ? Y aurait-il donc quelque chose dont elle ne serait pas au courant dans ce bâtiment ?
Impossible. Absolument im-po-ssible.
Un papier plié au moins en vingt morceaux glissa discrètement de la manche de la jeune fille… mais n’atteignit pas la destination prévue, et tomba au sol, sans que le garçon ne le remarque. Eva se figea, les yeux fixés vers sa prochaine proie : un innocent bout de papier qui avait certainement à lui dévoiler quelque chose qu’elle ignorait. Discrétion absolue…

Nonchalamment, elle s’approcha avec naturel des deux jeunes gens, les observa se quitter rapidement, puis se baissa, tendant la main pour se saisir du fameux trésor… trésor qui lui glissa entre les doigts sous un souffle de vent, créé par le passage d’autres élèves. Le papier infiniment précieux disparut dans la foule des pieds et des jambes qui s’activaient dans le couloir.

- B****EL !!
Ceux qui étaient les plus proches d’elle à ce moment précis sursautèrent violemment, frôlant la syncope.
Heu… Injurieuse ?

Têtue et décidée ( un peu trop parfois )

- Ah mais non, mais non ! Ca ne se passera pas comme ça !
Eva se redressa, le regard furibond, posant un peu brutalement – c’est le moins qu’on puisse dire – le règlement intérieur qu’elle venait de lire, à plat sur son bureau.
- Alors là, il rêve éveillé !
En deux enjambées, la jeune femme ouvrit la porte, sortit dans le couloir, et la… claqua, purement et simplement. Ceux qui assistaient à la scène pouvaient être certains d’une chose : mieux valait éviter, tout de suite, de se mettre en travers du chemin d’Eva Eden. Mais vers qui allait-elle donc ?
Les poings serrés, la démarche toujours aussi chaloupée, mais incroyablement décidé à présent, elle filait droit comme une flèche… certainement jusqu’au centre exact de sa cible.

Sa cible, en l’occurrence, ne tarda pas à se préciser… Et s’il y avait un compliment qu’on pouvait lui faire à ce moment précis, c’était qu’elle n’avait pas froid aux yeux. A moins que ce ne fût de la pure et simple inconscience, après tout… Eva poussa sans hésitation la porte du bureau du Directeur, la referma tout aussi brusquement, mit les poings sur les hanches, et secoua ses mèches sombres autour de son visage, en s’exclamant :

- Qu’est-ce que c’est encore que ce foutu règlement, hein ? Je croyais avoir été claire la dernière fois ! J’ai ab-so-lu-ment besoin de l’infirmerie ! Vous ne vous rendez pas compte ? Des élèves de la Luxure sans fantasme de l’infirmerie, c’est comme… C’est comme Hypnos sans son oreiller !
La jeune femme agita vivement la main autour d’elle, comme si ce geste avait pu apporter une quelconque crédibilité à ses paroles. Ce qui était faux, bien entendu.
- Cette interdiction est contre-nature, c’est inadmissible ! Et comment je vais m’y prendre, moi, durant mes travaux pratiques ? Il y a des choses sacrées, vous savez…

Bien, coupons ici un monologue argumentatif qui dura fort longtemps, et n’eut, somme toute, aucun effet, puisque l’infirmerie, en toutes circonstances, n’est toujours pas un lieu de rencontre pour les élèves de la Luxure… Le combat est-il pour autant terminé ?


Dernière édition par Eva Eden le Mer 19 Mar - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Eden
Luxure ~ Professeur

Luxure ~ Professeur
Eva Eden

Nombre de messages : 804
Age : 31
Localisation : Dans un coin sombre de l'infirmerie... ou des douches communes !
Métier ou année d'étude : Professeur - Responsable de la Luxure
Date d'inscription : 04/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyDim 6 Jan - 22:16

Irresponsable…
Cinq minutes… Dix minutes… Un bon quart d’heure… Vingt minutes... Une demi-heure ? !
Assis plus ou moins sagement dans la salle de classe, les élèves regardaient tour à tour leur montre avec effarement. Autant dire que l’anarchie régnait en maître dans la pièce, depuis qu’ils avaient tous constaté que leur professeur frôlait à présent les trois quart d’heure de retard. Les hypothèse allaient bon train…
Jusqu’au moment où la porte de la salle s’ouvrit en grand, livrant le passage à une Eva Eden à bout de souffle, le chemisier boutonné d’une façon absolument inqualifiable, et surtout, pieds nus. Elle décocha à ses élèves un magnifique sourire du genre il-ne-s’est-absolument-rien-passé-tout-est-parfaitement-normal, puis annonça de la voix la plus naturelle et la plus légère qui soit, comme si elle leur annonçait le temps qu’il allait faire le lendemain :

- Un imprévu à l’infirmerie…
Explication sommaire, mais on ne pouvait plus explicite… Et pas d’excuse. Non, pourquoi faire ?
- Bien, aujourd’hui nous allons…
Ce fut la sonnerie de fin de séance qui l’interrompit. Eva haussa les épaules, négligemment, et lança à ses élèves, avec un geste de la main :
- On verra ça la prochaine fois !

Violente et « un brin » sadique…
Eva marchait tranquillement le long d’une rue ensoleillée… Non, reprenons… Eva marchait sensuellement le long d’une rue ensoleillée, lorsqu’il se produisit ce qu’elle a beaucoup de mal à supporter. Un des badauds qui la croisaient eut la mauvaise – très mauvaise – idée de se permettre une petite exploration au niveau des hanches de la jeune femme. Il ne le refera pas deux fois, c’était une certitude. Bon, on pouvait lui trouver milles et une excuses après tout… Les vêtements aguicheurs, les formes plutôt incitantes… Mais non.
Eva ne supportait pas se genre d’initiatives, quand elle ne l’avait pas provoquée. Elle se retourna vivement, et décocha un direct dans la mâchoire de l’homme, qui en fut indéniablement surprit.
Pour une mystérieuse raison, Eva s’en prit à celui qui l’accompagnait. Avant d’avoir pu comprendre ce qu’il se passait, le compagnon du téméraire – qui ne recommencerait plus – se retrouva poussé contre un mur… Il sentit une étonnante et vive douleur au niveau de sa main gauche… Il hurla. Et se rendit compte avec horreur que sa main douloureuse venait d’être tout bonnement clouée au mur, un petit couteau enfoncé dans sa paume.

Eva plissa les yeux, féline, une lueur de pur amusement sadique brillant dans son regard.

- Tu diras à ton copain que la prochaine fois… Il ne fait rien sans ma permission… Vu ?
Avec une irrésistible et inquiétante sensualité, Eva retira le couteau, et passa la lame sur ses lèvres, pour en récupérer le sang qui y perlait, souriant doucement…

Particularité :

La première chose qu’il faut absolument savoir sur Eva Eden, c’est qu’il y a un moyen de remarquer à quel moment elle se sert de son fameux pouvoir. Et donc, à quel moment il faut commencer à s’éclipser très très discrètement… Ses yeux, qu’elle a d’ordinaire d’un vert bien trop pur pour être vrai, change de couleur lorsqu’elle utilise sa capacité, jusqu’à devenir d’un orange presque flamboyant. Pour la discrétion, ce n’est pas l’idéal… Cela tombe plutôt bien, Eva ne recherche pas du tout la discrétion…

Preuve en est que son autre et incomparable particularité réside dans sa garde-robe… Outre le fait qu’elle a une légère tendance à préférer la nudité dans 80% des cas, il y a des moments où elle doit se rendre à l’évidence… Vous ne la verrez jamais deux fois dans la même tenue, mais en revanche, vous ne risquez pas de l’oublier, cette tenue. Sans être aguicheuse jusqu’au ridicule, Eva sait parfaitement quoi mettre – ou ne pas mettre – et à quel endroit, pour être sûre de produire son effet… Ses vêtements, que l’on qualifiera donc gentiment « d’audacieux », sont très souvent dans les teintes sombres, associées à un orange de feu qui attire immanquablement le regard.


Histoire :

- EVA !!!!!!!!!
Ce fut à peu près comme cela que ça a commencé. D’accord, cette réaction quelque peu violente était peut-être légitime, après tout… Eva regardait sa mère de ses yeux rieurs. Lisbeth Eden se tenait sur le seuil de sa propre chambre, et ouvrait des yeux écarquillés d’effarement et d’outrage. Il fallait souligner qu’elle avait ses raisons…
Trouver, en entrant dans sa chambre, sa fille, alors âgée de seulement quatorze ans, aussi nue qu’à sa naissance, glissée dans les draps du lit de ses parents… et en plutôt bonne compagnie. A savoir, son propre cousin, Duncan Eden. Mauvais point… Très mauvais point pour les nerfs de la pauvre Lisbeth.

Eva, elle, souriait de toutes ses dents, comme ravie de son petit effet… et n’attendait visiblement que le moment où sa mère refermerait la porte, pour reprendre là où il s’étaient si regrettablement interrompus.

Cela ne loupa pas… Oh, elle s’en doutait très certainement, que sa mère ne laisserait pas passer un tel acte, qu’elle osait presque qualifier de « satanique ». Le week-end qui suivit, sous le peu d’avis du père, qui n’en avait visiblement pas grand chose à faire, Eva fut, illico presto envoyée dans le fin fond d’une campagne ennuyeuse à mourir, où il y avait certainement plus de vaches et de moutons que d’habitants, chez une tante éloignée, réputée pour son savoir-vivre, et son autorité sans précédent.

Et c’était vrai… Cette brave femme tint le coup pendant plus d’un an, avant de jeter l’éponge sous les frasques intolérables de celle qu’elle avait appris à surnommer « la Furie ». Oh, la Furie n’était pas si dérangeante après tout. Elle ne mordait pas – sauf cas spécial, bien entendu… -, elle vivait simplement la moindre de ses passions du moment, avec une intensité qui laissait tous les autres sur les genoux. Presque littéralement, d’ailleurs…
Bien trop, donc, pour une pauvre vieille femme, si autoritaire fût-elle, qui préférait bien largement traire ses vaches que mettre à la porte une dizaine de garçons échauffés par sa nièce, et qui revenaient lancer des pierres à sa fenêtre. Très peu pour elle… Elle renvoya Eva chez elle, au grand dame de sa très chère mère, et on dit que par la suite, elle se fit interner en asile psychiatrique. Personne n’a jamais cherché à savoir pourquoi. La réponse s’impose d’elle-même…

De retour chez elle, Eva ne le fut pas longtemps… Il fallait croire que depuis que sa mère l’avait surprise dans son lit en compagnie de son cousin, elle ne la voyait plus maintenant que comme le Diable ou le Péché originel personnifié. Péché qu’elle éloigna sur le champs.
A seize ans, donc, Eva se retrouva internée dans un pensionnat. Un pensionnat de jeunes filles, il convient de le préciser… Qu’à cela ne tienne. Eva n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, ni barrer les routes vers ce qu’elle voulait… Vivre, simplement, sans contrainte. Quitte à blesser, ou tuer, après tout quelle importance ?
Les professeurs et responsables de l’établissement eurent les nerfs plus fragiles que la vieille tante. Il n’avait fallu qu’une simple année à Eva pour rendre les dortoirs et les salles de classes absolument ingérables. Le chaos régnait, là où l’ordre avait été autrefois si impeccable… Dès lors, elle pouvait sortir, s’éclipser comme bon lui semblait, et ne revenir que lorsqu’elle avait un petit creux, à l’occasion. Elle passait ses nuits dehors, ou bien au chaud dans un lit qui n’était pas le sien, et fut si longtemps absente, que les responsables crurent – avec une certaine satisfaction – qu’elle s’était tout bonnement perdue, ou pire… Faux espoirs.

Eva revenait toujours… Pourquoi ? Pour finir ce qu’elle avait commencé… Le final étant un regroupement massif de toutes les jeunes filles de l’école, et un défilé au travers des couloirs du pensionnat, entièrement nues…
Le cœur de certains professeurs n’y résista pas. Qu’ils reposent en paix…
L’issu logique de toute cette histoire fut le renvoi, bien sûr, d’Eva, qui revint une fois de plus dans son foyer, pour la plus grande horreur de sa génitrice.

Ce fut à l’âge de dix-neuf ans qu’il se produisit dans cette famille qu’elle trouvait bien maussade, un bouleversement important. Sa bigote de mère découvrit le double jeu de son père, et le fit emprisonner. Ce qu’Eva devait bien reconnaître, après tout, c’était que sa mère ne manquait pas d’aplomb. Peut-être était-ce la seule chose qu’elle avait hérité d’elle… Toujours était-il qu’Eva interpréta cet événement comme l’annonce qu’il était plus que temps de filer en douce. Elle appréciait beaucoup son père, bien plus qu’elle ne se l’avouerait jamais, il la fascinait par ses trafics, et ses cachotteries, qu’elle voyait toujours… Alors la trahison de sa mère acheva de l’agacer, et elle mit les voiles, sans laisser le moindre mot, ni la moindre explication. Simplement sous le coup d’une impulsion.

Cette impulsion la guida jusqu’à chez son cousin, qui commençait doucement à faire fortune de manière parfaitement illégale, et qui mettait en place une maison close en bonne et dû forme. Un endroit qui plut aussitôt à Eva… Duncan lui offrit l’hospitalité, et bien plus, comme on peut s’en douter, et la jeune fille vécu ici pendant plusieurs années de pure liberté, durant lesquelles elle apprit tout ce qu’il faut savoir pour arnaquer les gens, par la persuasion la plus délicieuse. Ce fut également vers ses années qu’elle se fit tatouer l’étrange et envoûtant tatouage qui peuple ses reins.


- Non, mon mignon… On ne touche pas aux danseuses… Pour ça, il faudra débourser un petit peu plus que ça…
Le talon aiguille de la jeune femme s’était tout simplement enfoncé brutalement dans la main innocente d’un client qui avait cru judicieux de tenter de l’approcher de la scène… Son expression de douleur en disait long sur la leçon qu’il tirerait de l’incident.
Comme si rien ne s’était passé, Eva libéra sa victime, et se remit à faire onduler son corps souple autour d’une barre de fer, au rythme d’une musique langoureuse et hypnotique. Devant ses gestes sensuels et envoûtants, certains ne pouvaient en détourner le regard, d’autres entre ouvraient ridiculement la bouche, comme des poissons sortis de l’eau. Elle, indifférente aux réactions qu’elle suscitait, continuait à se mouvoir d’une façon terriblement alléchante.
Jusqu’au moment où son regard croisa celui d’un homme, au fond de la salle obscurcie par le tabac et autres substances illicites, qui lui faisait signe de le rejoindre. Elle acquiesça d’un vague signe de tête, comme si tout avait été parfaitement réglé.
Elle cessa sa danse, descendit de la scène – au grand désarroi de ses spectateurs – et rejoignit l’homme, qui s’était faufilé par la porte de derrière.

Le froid était mordant, au dehors, d’autant plus qu’elle n’était pas tout à fait habillée. L’homme lui souriait, dans son long manteau de cuir. Il tenait une mallette à la main. Classique. On ne pouvait plus classique.

- Alors, tu l’as ?
- Oui, ma belle, je l’ai… Grâce à toi.
Eva fit quelques pas vers lui, enthousiaste, puis se figea. L’homme venait de sortir un objet qu’elle n’appréciait pas des masses, surtout dans la situation présente. Un revolver, pointé droit sur son cœur. Et pourtant, elle souriait, paisiblement, en fixant la fameuse mallette.
- Je ne te remercierais jamais assez…
Le doigt de son complice-traître pressa la détente. Il y eut un bruit sec lorsque le coup de feu partit, et le corps de l’homme s’effondra, inerte.
- Moi non plus…
- Eva, tu n’as rien ?
La jeune femme se retourna, et décocha un radieux sourire au nouvel arrivant, qui venait accessoirement de lui sauver la vie. Un autre complice, qui venait de doubler le premier ?
Eva s’approcha du corps inerte, saisit la mallette d’une main, le revolver de l’autre, et répondit avec un naturel déconcertant :

- Je vais très bien, merci.
Et elle pressa la détente. Son sauveur s’écroula aussitôt, sous un rire de la jeune femme, et un applaudissement d’une autre personne, qui sortit de l’obscurité. Son cousin, Duncan.
- Félicitation, ma grande. Je n’aurais pas pu faire mieux moi-même… Tu viens de me débarrasser de deux de mes grands concurrents.
Les lèvres du jeune homme se déposèrent dans le cou de sa cousine, qui ferma les yeux de délice, tout en resserrant ses doigts sur la poignée de la précieuse mallette… qui n’avait pas l’air de contenir de l’argent, après tout.
- Ce fut un plaisir…
Duncan ne sembla pas chercher ce que sa belle cousine avait réussi à obtenir au milieu de ce double meurtre prémédité. Il la connaissait assez pour s’y abstenir… Alors ce fut elle qui annonça soudain :
- Je m’en vais.


Dernière édition par Eva Eden le Mer 19 Mar - 17:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Eden
Luxure ~ Professeur

Luxure ~ Professeur
Eva Eden

Nombre de messages : 804
Age : 31
Localisation : Dans un coin sombre de l'infirmerie... ou des douches communes !
Métier ou année d'étude : Professeur - Responsable de la Luxure
Date d'inscription : 04/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyDim 6 Jan - 22:21

Vingt-deux ans. Ce fut à vingt-deux ans qu’elle mit pour la première fois le pied dans cette fameuse vallée dont elle avait entendu parler, et qui avait nourri sa curiosité au point de l’y mener tout droit. Sa fameuse mallette noire en main, Eva déambula dans la ville qui entourait l’Ecole du Flux, jusqu’à se trouver finalement un logement. Logement qui lui offrait une vue parfaite sur sa nouvelle cible, son nouveau but : l’Ecole. Ce fut aux environs de cette période qu’elle apprit la presque mystérieuse disparition de sa mère, ce qui n’eut pas l’air de la choquer ou de la déranger outre mesure. Et elle était bien trop préoccupée, et bien trop impatiente à l’idée d’intégrer l’Ecole. Pourquoi ? Eva n’avait pas toujours d’explication à ce qu’elle entreprenait. Elle le faisait, c’était tout…

Après quelques mois d’observation minutieuse, elle n’eut plus qu’à mettre son plan à exécution. Repérer celui qu’elle recherchait n’avait pas été particulièrement difficile. Dans la rue, elle aborda subtilement le professeur responsable de la Maison de la Luxure. Son sourire, la lueur de ses yeux, ses gestes, ses courbes, firent tout le reste. Un jeu d’enfant, oui… Cet homme-là ne comprit pas ce qui lui arriva. Il mourut, purement et simplement, dans les bras doux d’Eva, qui venait de lui planter son couteau dans le cœur… Première phase du plan réussie avec succès… La seconde s’annonçait plus ardue… Mais Eva ne manquait ni d’aplomb, ni de discernement…

Elle entra donc sans la moindre hésitation au cœur de l’Ecole, et se mit à la recherche de celui qu’on nommait Mr le Directeur, justement parce qu’il était celui par qui tout arrivait. Il allait avoir besoin de remplacer son professeur manquant… Et ce serait elle, Eva Eden.
Enfin, elle le trouva… C’était exactement ce qu’il lui fallait. L’Envie… La jeune femme ondula jusqu’à sa cible, et posa sur lui un regard à la fois défiant et charmeur, tout en murmurant doucement :

- Il paraît que vous recherchez quelqu’un… pour représenter la Luxure…

Bon, on ne va pas vous faire un dessin… La suite, vous la devinerez… La suite, vous la connaissez. A vingt-trois ans, Eva Eden devint professeur à l’Ecole du Flux, reçut de la part du Directeur un don qui ne fit qu’accroître son potentiel de séduction, et prit aussitôt en main la direction de la Luxure. Elle avait obtenu… exactement ce qu’elle désirait, au détriment de tout.

Pouvoir :Séduction :
Le Flux modifie au gré de l'infecté la quantité émise et permet de produire aussi bien des phéromones masculines que féminines. Ce qui permet à l'infecté de provoquer le désir en ciblant une personne, si celle-ci résiste le contact direct avec l'infecté fait s'évanouir toute résistance.


Péché souhaité : La Luxure

Année d’étude :Professeur responsable de la Luxure.


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliban Leviaz
Envie ~ Directeur

Envie ~ Directeur
Caliban Leviaz

Nombre de messages : 1050
Age : 31
Localisation : Dans son labo, dans son bureau... des endroits comme ça.
Métier ou année d'étude : Directeur et Professeur responsable de l'Envie.
Date d'inscription : 30/12/2007

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyDim 6 Jan - 23:50

Twisted Evil Et bien tu m'as fait rire, toi.

Je valide, bien sûr ^^.

_________________
Eva Eden ~ Professeur Calibansign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-des-ombres.forumactif.com
Eva Eden
Luxure ~ Professeur

Luxure ~ Professeur
Eva Eden

Nombre de messages : 804
Age : 31
Localisation : Dans un coin sombre de l'infirmerie... ou des douches communes !
Métier ou année d'étude : Professeur - Responsable de la Luxure
Date d'inscription : 04/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 16:09

Vraiment ? Je ne comprend pas... Twisted Evil
Chouette, je suis devenue un post-it !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliban Leviaz
Envie ~ Directeur

Envie ~ Directeur
Caliban Leviaz

Nombre de messages : 1050
Age : 31
Localisation : Dans son labo, dans son bureau... des endroits comme ça.
Métier ou année d'étude : Directeur et Professeur responsable de l'Envie.
Date d'inscription : 30/12/2007

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 16:26

Et oui, ça n'en a pas l'air, comme ça, mais c'est un grand honneur que de devenir un post-it Wink

Bon, je vais m'empêcher de relire ta fiche une quatrième fois, hein, ça ne serait pas sage.

_________________
Eva Eden ~ Professeur Calibansign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-des-ombres.forumactif.com
Eva Eden
Luxure ~ Professeur

Luxure ~ Professeur
Eva Eden

Nombre de messages : 804
Age : 31
Localisation : Dans un coin sombre de l'infirmerie... ou des douches communes !
Métier ou année d'étude : Professeur - Responsable de la Luxure
Date d'inscription : 04/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 16:38

Tant que je finis pas scotchée sur le frigo, oui, c'est sûr, c'est un immense honneur...

C'est surtout que tu vas finir par la connaître par coeur, ça deviendrait peut-être lassant !^^ Tu es folle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 16:49

Mais c'est que ça commence déjà à flooder les fiches, en plus ^^

Hmmmm... m'enfin... comme tu l'a dis, Eva est à l'exact opposé de Selena. Rassurant, comme affaire x)
Revenir en haut Aller en bas
Noïtrid Dièsinam
Gourmandise ~ Professeur

Gourmandise ~ Professeur
Noïtrid Dièsinam

Nombre de messages : 279
Localisation : En train de décuver dans un coin
Métier ou année d'étude : Professeur responsable de la Gourmandise
Date d'inscription : 03/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 19:01

Mais ça va être super quand Caliban va convoquer tout le monde... Il risque vraiment de devoir tous les attacher et encore pas sûr que ça suffise XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totems-des-mers.forum-actif.net/
Eva Eden
Luxure ~ Professeur

Luxure ~ Professeur
Eva Eden

Nombre de messages : 804
Age : 31
Localisation : Dans un coin sombre de l'infirmerie... ou des douches communes !
Métier ou année d'étude : Professeur - Responsable de la Luxure
Date d'inscription : 04/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 19:03

Lol ! Et v'la l'ambiance dans la salle des profs ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 19:09

Ah ça, c'est clair que ce doit être assez... amusant * Sourire angélique *
Revenir en haut Aller en bas
Noïtrid Dièsinam
Gourmandise ~ Professeur

Gourmandise ~ Professeur
Noïtrid Dièsinam

Nombre de messages : 279
Localisation : En train de décuver dans un coin
Métier ou année d'étude : Professeur responsable de la Gourmandise
Date d'inscription : 03/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 19:12

Sans compter qu'on a aussi les repas en commun Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totems-des-mers.forum-actif.net/
Invité
Invité



Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 19:14

Hein ? Pardon ? Manger avec le commun des mortels ?

Mais ça va pas la tête, toi ? J'mange en haut de ma tour, un point c'est tout. Fffft, y'a de ces gens quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Noïtrid Dièsinam
Gourmandise ~ Professeur

Gourmandise ~ Professeur
Noïtrid Dièsinam

Nombre de messages : 279
Localisation : En train de décuver dans un coin
Métier ou année d'étude : Professeur responsable de la Gourmandise
Date d'inscription : 03/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 19:16

Je n'ai pas précisé que tu mangeais j'ai bien dit prendre le repas, ne va pas croire que je vais surveiller tes élèves pour toi! Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totems-des-mers.forum-actif.net/
Invité
Invité



Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyLun 7 Jan - 19:17

* Hausse les épaules *

Ils se surveilleront tout seuls, dans ce cas ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Eva Eden
Luxure ~ Professeur

Luxure ~ Professeur
Eva Eden

Nombre de messages : 804
Age : 31
Localisation : Dans un coin sombre de l'infirmerie... ou des douches communes !
Métier ou année d'étude : Professeur - Responsable de la Luxure
Date d'inscription : 04/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyMar 8 Jan - 15:00

XD Le professeur super présent, qui commence par laisser ses élèves se débrouiller... C'est une méthode comme une autre !^^
Cela dit c'est sûr que les repas risquent d'être... heu... plutôt mouvementés !

_________________
Eva Eden ~ Professeur EvaSigncopie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliban Leviaz
Envie ~ Directeur

Envie ~ Directeur
Caliban Leviaz

Nombre de messages : 1050
Age : 31
Localisation : Dans son labo, dans son bureau... des endroits comme ça.
Métier ou année d'étude : Directeur et Professeur responsable de l'Envie.
Date d'inscription : 30/12/2007

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyMar 8 Jan - 17:51

Evil or Very Mad Non mais si ça continue je déplace tout ça en flood, non mais !
Un peu de sérieux Twisted Evil !

_________________
Eva Eden ~ Professeur Calibansign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://val-des-ombres.forumactif.com
Noïtrid Dièsinam
Gourmandise ~ Professeur

Gourmandise ~ Professeur
Noïtrid Dièsinam

Nombre de messages : 279
Localisation : En train de décuver dans un coin
Métier ou année d'étude : Professeur responsable de la Gourmandise
Date d'inscription : 03/01/2008

Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyMer 9 Jan - 3:32

Du sérieux? C'est quoi ça? Ca se mange? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totems-des-mers.forum-actif.net/
Invité
Invité



Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur EmptyMer 9 Jan - 5:04

Hmmmm... Un instant de réflexion, s'il vous plaît.



Je pense que ça se mange, oui ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Eva Eden ~ Professeur Empty
MessageSujet: Re: Eva Eden ~ Professeur   Eva Eden ~ Professeur Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Eva Eden ~ Professeur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Professeur Gérard V. Étienne est mort. Paix à son âme.
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Arrivée du Professeur Flitwick et de Gregory Goyle
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Val des Ombres :: Hors Jeu :: Fiches Personnages :: Fiches Acceptées : Adultes et Equipe Pédagogique-
Sauter vers: